CP – Protocole sanitaire renforcé dans les écoles montalbanaises

Montauban, vendredi 26 février 2021

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

 

Prévention et mesures COVID-19 

Mesures sanitaires renforcées dans les écoles de la Ville 

Depuis le début de la crise sanitaire, la ville de Montauban agit pour l’intérêt des enfants, des personnels et des familles, tout en limitant au maximum l’impact de la pandémie sur le fonctionnement des écoles. 

En le justifiant par l’émergence des variants de la COVID-19, l’Etat vient d’imposer un renforcement du protocole sanitaire dans les écoles. Depuis le 8 février 2021, la Ville a ainsi dû réadapter son service de restauration scolaire pour limiter encore davantage le brassage entre les élèves. Il s’agit en effet principalement de mettre en place une distance de 2 mètres entre les groupes d’élèves de classes différentes dans les restaurants scolaires. 

Cette nouvelle mesure impose une réorganisation des repas dans les 37 écoles de la Ville et notamment dans 5 écoles où un repas froid est distribué une fois par semaine maximum. Les écoles concernées sont Pierre Gamarra, St Hilaire, Jules Guesde (élémentaire), Jacques Brel (élémentaire) et Jean Malrieu (élémentaire). Le repas froid proposé est un véritable repas et non un pique-nique. Proposé au tarif habituel, il contient le même nombre de composantes qu’un repas chaud et est similaire aux repas froids proposés chaque année au cours du printemps dans les écoles. 

Même si le protocole sanitaire a été renforcé au niveau des cantines scolaires, la période du déjeuner reste toutefois un foyer de contamination potentiel (pas de masque pendant le repas, regroupement d’enfants en un même lieu au même moment, etc.). C’est pour cette raison qu’il est demandé aux familles qui le peuvent de récupérer leur enfant pendant la pause déjeuner. Cette mesure, à la fois pédagogique et sociale, permet de réduire le groupe ainsi que l’exposition des enfants au risque de contamination, mais aussi de garantir aux enfants n’ayant pas la possibilité de rentrer, d’avoir un repas organisé dans les meilleures conditions possibles. 

Ces modifications imposées par le protocole sanitaire défini par l’Etat, sont partagées avec la communauté éducative et les aménagements de fonctionnement ont été réalisé en concertation avec les Services Départementaux de l’Education Nationale. 

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés