Communiqué de presse : Le CEFE, la Ville et la Métropole de Montpellier s’engagent ensemble pour la préservation de la biodiversité

LE CEFE, LA VILLE ET LA METROPOLE DE MONTPELLIER S’ENGAGENT ENSEMBLE POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE 

Le territoire montpelliérain fait partie des 35 « hots spots » mondiaux de biodiversité. Soucieuses de préserver ces écosystèmes dans le cadre de leurs politiques de transition écologique et solidaire, la Ville et la Métropole de Montpellier ont signé ce jeudi 4 novembre 2021 une convention avec le CEFE de Montpellier, une des plus importantes unités de recherche en écologie en France. L’objectif : faire progresser les recherches, favoriser les échanges entre acteurs et consolider le partenariat de plus de 20 ans entre ces trois acteurs, qui a pour objectif de préserver les espaces verts naturels protégés du territoire métropolitain.

 

 

UN PARTENARIAT AUTOUR DE LA PRESERVATION DES ESPACES VERTS

La Métropole de Montpellier possède une nature très riche et fait partie des 35 « hots spots » mondiaux de biodiversité. La très grande diversité d’écosystèmes rencontrés, du littoral aux causses, en passant par les étangs, les garrigues et la mosaïque d’espaces agricoles, accueille une diversité biologique exceptionnelle. Il est donc impératif de protéger cette biodiversité ainsi que nos espaces naturels et agricoles. Cette protection appelle une meilleure connaissance des dynamiques de la biodiversité sur nos territoires et une adaptation de nos pratiques d’aménagement et de gestion des espaces urbains, naturels ou agricoles.

Le défi de la transition écologique est ainsi au cœur des projets de Montpellier Méditerranée Métropole et de la Ville de Montpellier. Toutes deux ont souhaité renforcer le pilotage stratégique de cette transition en associant le monde de la recherche. Dans ce cadre, les deux collectivités se sont rapprochées du CEFE, pour permettre aux chercheurs d’alimenter des réflexions partagées avec elles. La signature d’une convention pluriannuelle sur la période 2021-2026 permet la création et l’animation d’un réseau de réflexion et d’actions réunissant les trois parties.

Lors de la présentation de cette signature, sont intervenus notamment (dans l’ordre de prise de parole) : Jérôme Vitre, Délégué Régional Occitanie Est du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) ; Philippe Augé, Président de l’UM (Université de Montpellier) ; Florence Morineau, Déléguée Régionale Occitanie de l’IRD (Institut de Recherche et Développement) ; Jean-Michel Verdier, Président de l’EPHE-PSL (Ecole Pratique des Hautes Etudes, structure composante de l’Université Paris Sciences et Lettres) ; Isabelle Touzard, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à la Transition écologique et solidaire, Biodiversité, Energie, Agroécologie et alimentaire, et Maire de Murviel-lès-Montpellier ; et Stéphane Jouault, Adjoint au Maire Délégué à la Nature en ville et à la Biodiversité.

« Cette forte biodiversité présente sur le territoire de Montpellier est un atout certain pour ce territoire, et nous nous devons de la protéger. Cet enjeu fait partie intégrante du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT). » souligne Isabelle Touzard, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à la Transition écologique et solidaire, Biodiversité, Energie, Agroécologie et alimentaire, et Maire de Murviel-lès-Montpellier.

 

« Nouer des partenariats avec des structures comme le CEFE est indispensable pour traiter des problèmes auxquels est confrontée la biodiversité aujourd’hui. Cette collaboration s’inscrit dans un travail de longue date de Montpellier, que ce soit par le partenariat depuis plus de 20 ans avec le CEFE, les projets initiés, ou les actions d’éducation et de sensibilisation pour une meilleure connaissance des espaces verts et naturels du territoire. » affirme Stéphane Jouault, Adjoint au Maire Délégué à la Nature en ville et à la Biodiversité.

 

PRESENTATION DU CEFE

Le CEFE est une Unité Mixte de Recherche sous tutelle du CNRS, de l’Université de Montpellier (UM), de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), et de l’Institut de la Recherche sur le Développement (IRD). Créée en 1961, il s’agit d’une des plus importantes unités de recherche en écologie en France, qui travaille sur la dynamique, l’évolution et le fonctionnement de la biodiversité, notamment en réponse aux changements planétaires. Un de ses objectifs est l’établissement de scénarios d’évolution des systèmes écologiques et de stratégie pour leur conservation, leur restauration ou leur réhabilitation.

Le CEFE a été un des instigateurs de la structuration des recherches sur la biodiversité sur le site de Montpellier dans le cadre d’un Laboratoire d’Excellence, le Centre Méditerranéen Environnement et Biodiversité de Montpellier (CeMEB). Ses recherches contribuent largement à la première place de l’Université de Montpellier dans le classement de Shanghai en 2018 et 2019 pour la recherche dans la discipline « Ecologie ».

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés