Le 19 mars, Béziers ne fêtera pas l’abandon de l’Algérie

Jeudi 18 mars 2021

 

LE 19 MARS, BÉZIERS NE FÊTERA PAS

 

L’ABANDON DE L’ALGÉRIE

Cette année encore, le 19 mars, les drapeaux de la ville de Béziers seront en berne et aucun élu de la majorité municipale ne participera à la commémoration du prétendu cessez-le-feu ayant suivi la signature des accords d’Evian.

En effet, cette date est celle d’une trahison, d’un cessez-le feu illusoire après lequel le sang n’a pas cessé de couler, bien au contraire. Cette date est celle d’un jour de deuil et la commémorer comme un jour de paix est une imposture indigne de notre pays.

Pour nombre de nos concitoyens, cette date est le symbole d’une blessure toujours profonde.

La Ville de Béziers se fait un devoir de leur manifester son profond respect et de transmettre la mémoire des dizaines de milliers de Harkis abandonnés, torturés, assassinés et des milliers de Français d’Algérie également tués ou disparus après le 19 mars.

 

Dans quelques jours, le 26 mars, la Ville de Béziers rendra aux nombreuses victimes de la tuerie de la rue d’Isly, à Alger, le juste hommage qui leur est dû.

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés