Coronavirus : nécessité d’un dépistage massif

 

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

 Brigitte Barèges communique 

Coronavirus : nécessité d’un dépistage massif 

« Tout le monde peut comprendre que nous devons sortir du confinement pour pouvoir reprendre une vie normale et pour permettre aux entreprises, fermées jusqu’à présent, de ré-ouvrir pour relancer l’économie. 

Tout le monde peut comprendre également que cette remise en route passe obligatoirement par la réouverture des écoles afin de permettre aux parents de reprendre le chemin du travail. 

Sans oublier que pour certains enfants, le retour à l’école est une garantie d’une meilleure nutrition, de protection contre les violences familiales, en sus du nécessaire apprentissage scolaire. 

Pour autant, il convient de rappeler que la réouverture des écoles est une responsabilité qui relève de l’État et que les mesures de protection décidée par l’État doivent être assumées par l’État. 

On peut comprendre aussi la légitime inquiétude des enseignants et des parents d’élèves, de même d’ailleurs que des agents municipaux qui travaillent dans ces écoles. 

En l’espèce, pour Montauban, 320 personnes affectées auxquelles il faut ajouter des agents de la cuisine centrale qui assurent les repas des cantines. 

Le Président de la République a appelé à une concertation avec les maires qui apparaît urgente et indispensable d’autant que le délai qui nous reste est de seulement 11 jours ouvrables d’ici le 11 mai. 

Si les communes ont répondu présentes depuis le début de la crise sanitaire à chaque fois que l’Etat dictait des règles pour freiner l’évolution de la diffusion du virus et limiter au maximum l’impact sur la vie quotidienne de nos concitoyens, il n’en demeure pas moins que ces dernières n’ont pas été du tout accompagnées en ce qui concerne les mesures de protection élémentaires que sont les masques et les tests de dépistage, aujourd’hui toujours non mis en place. 

La commune de Montauban a déjà travaillé sur la remise en route dans le cadre de ce qui relève de sa compétence à savoir la mise à disposition des locaux aux normes sanitaires et d’hygiène dans les 37 écoles de la ville et 241 classes qui pourront accueillir à minima 10 enfants par classe, soit 2400 élèves, ce qui correspond environ au premier contingent annoncé par le Ministre de l’Education nationale. 

Pour autant, l’Etat nous doit une sécurité totale qui passera par le port des masques obligatoires pour l’ensemble des enseignants, des agents et peut-être des enfants, mais surtout, par un dépistage massif qui permettra via des tests sérologiques de connaître l’étendue de la propagation du virus au sein de cette population scolaire et nous permettra ainsi de prendre les mesures adaptées de santé publique. 

Si la fourniture de ces masques et le dépistage massif ne sont pas mis en oeuvre avant l’ouverture du 11 mai, nous nous réserverons de ne pas ouvrir nos écoles. 

En effet, nous ne pourrions pas exposer les enfants, leurs familles et tous ceux qui travaillent dans nos écoles à un risque d’une nouvelle propagation du Covid-19 

Il est tout de même incroyable que ce soit la Ville qui se préoccupe aujourd’hui de pouvoir fournir au moins un masque à chacun des 62 000 habitants de la commune d’ici le 11 mai. Contact presse Ville de Montauban – Service communication contactpresse@ville-montauban.fr 

 

Nous avons par ailleurs commandé des masques sanitaires et des visières pour protéger notre personnel municipal, 1400 agents dont notamment les 320 agents des écoles. 

Mais nous attendons aussi des tests de dépistage sérologique fiables qui permettraient d’organiser le dépistage au moins de nos employés. 

Les parents, les agents, les enseignants ont tout besoin d’être rassurés sur les modalités opérationnelles de cette réouverture et ces consignes doivent intervenir rapidement pour permettre aux collectivités territoriales, comme toujours disposées à accompagner la mise en oeuvre de ces mesures, d’agir rapidement en lien et en concertation avec les DASEN au niveau local. » 

 

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journale d'actualité engagé a vos côtés