COMMUNIQUE DE PRESSE – Une opération de Police de l’Environnement sur l’espace naturel protégé du Lido de Thau

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Une opération de Police de l’Environnement
sur l’espace naturel protégé du Lido de Thau

 

Un oiseau protégé abattu, un délit relatif à la pêche maritime et une verbalisation au titre de la règlementation chasse : tel est le bilan de l’opération de police de l’environnement menée ce samedi 20 novembre sur l’espace naturel protégé du Lido de Thau.

 

Entre Sète et Marseillan, ce domaine du Conservatoire du littoral, incluant les anciens Salins du Castellas et de Villeroy, abrite une biodiversité et des paysages remarquables. La gestion de ce site est assurée par Sète agglopôle méditerranée et le Cen Occitanie qui mènent de nombreuses actions de prévention pour préserver ce patrimoine naturel commun. Une équipe de 6 gardes champêtres et 3 gardes du littoral, tous assermentés, veille sur le terrain, 24h/24h. Ce samedi matin, ils étaient sur le terrain pour rappeler les règles en termes de protection de la faune aviaire notamment.

 

11 agents de police de l’environnement dépendant de plusieurs services (gardes du littoral, gardes champêtres, office français de la biodiversité, brigade territoriale de gendarmerie de Marseillan) se sont ainsi retrouvés dès 5h du matin pour procéder au contrôle des activités nocturnes de chasse au gibier d’eau.

 

Parmi les 16 chasseurs contrôlés dans leurs huttes de chasse, l’un d’eux a été verbalisé (135 €) pour emploi de munitions interdites pour la chasse du gibier d’eau (plomb). Les agents ont procédé également à 5 rappels de la réglementation pour défaut de présentation du permis de chasse, du carnet de prélèvement, et du cahier de détention des canards appelants.

Un harle huppé, espèce protégée rare, venant hiverner en région méditerranée a été retrouvé mort à proximité d’une installation de chasse. Le cadavre, ainsi que le cadavre d’un Grand cormoran (espèce protégée aussi) ont été confiés au Centre de soin de la LPO Occitanie situé à Villeveyrac pour radiographie et autopsie.

Un pêcheur de loisir a également été contrôlé en infraction pour non-respect de la réglementation relative au marquage des poissons.

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés