Communiqué de Presse – La Ville demande à la Préfecture la réouverture des marchés alimentaires et horticoles de Nîmes avant le 11 mai

Communiqué de Presse

 

La Ville demande à la Préfecture la réouverture des marchés alimentaires de Nîmes avant le 11 mai

 

Suite à l’arrêté ministériel du 23 mars interdisant la tenue de marchés alimentaires en plein air, la Ville a été contrainte de fermer tous les marchés sur son territoire. 

Consciente de l’importance de ces lieux essentiels pour l’approvisionnement de proximité des Nîmois, ainsi que de vente et de maintien de l’activité des producteurs locaux, la Ville a pris de nouvelles dispositions et a déposé mercredi 22 avril auprès de M le Préfet une demande de dérogation permettant la réouverture des marchés alimentaires et horticole à partir du lundi 27 avril.

Après avoir travaillé sur le schéma indicatif de configuration des lieux de la Préfecture, en collaboration avec le Syndicat des Marchés de Plein Air, la Ville est en mesure d’assurer les conditions d’organisation et de contrôles propres à garantir le respect des conditions de sécurité sanitaire :
– Le nombre d’étals doit être inférieur à 10 et ils doivent être espacés d’au moins 2 mètres
– Le nombre de personnes présentes à un instant t, y compris les commerçants eux-mêmes, doit être inférieur à 100
– La présence sur le marché doit être compatible avec la configuration des lieux pour éviter la concentration de personnes
– Les mesures de distanciation entre les personnes doivent être respectées, une matérialisation au sol pour les files d’attente est recommandée
– Les mesures de vigilance devront être affichées aux abords des marchés, comme c’est le cas pour les autres lieux pouvant accueillir du public
– La mise à disposition de gel hydro-alcoolique doit être envisagée.

Afin de soutenir « l’économie locale », la Ville, accompagnée par la Chambre d’agriculture du Gard ainsi que par des associations professionnelles agricoles, organisera chaque marché afin de limiter chaque zone (parfois 2 zones) à 10 stands maximum, tous gardois pour limiter les transports et privilégier les producteurs locaux.

Marchés nîmois concernés par la demande de dérogation :
Lundi : marché des horticulteurs (Costières)
Mardi : marchés du Chemin Bas d’Avignon et de Valdegour
Mercredi : marchés de Nîmes Ouest « Goethe » et de Courbessac (un seul commerçant)
Jeudi : marché du Mas de Mingue
Vendredi : marché de Jean Jaurès
Samedi : marché de Beausoleil

 

Suivez-nous:
Pin Share