Communiqué de Presse – Jean-Paul Fournier obtient la réouverture des marchés de Pissevin et de Jean Jaurès

Communiqué de Presse

 

Jean-Paul Fournier obtient la réouverture des marchés de Pissevin et de Jean Jaurès

 

Suite à la demande de dérogation de Jean-Paul Fournier, afin de permettre la réouverture de sept marchés alimentaires et horticole de plein air sur Nîmes, M. le Préfet a autorisé la réouverture des marchés du quartier Pissevin (situé sur la place Goethe) et de Jean Jaurès.

La Ville avait proposé un schéma indicatif de configuration des lieux et d’organisation géographique pratique pour chacun des 7 marchés, respectant scrupuleusement les règles de distanciation et les mesures de vigilance nécessaires à leurs réouvertures selon les consignes préfectorales.

« Avec ces demandes de réouverture, nous souhaitions soutenir les habitants dont c’est parfois le seul moyen de s’approvisionner. Face à l’arrêt brutal des marchés de Nîmes, les exploitants agricoles locaux sont également en grande souffrance. Je pense surtout aux petits producteurs dont la dépendance au marché pour écouler leurs marchandises est parfois totale. Ces réouvertures sont un premier pas avant celles générales et sous conditions de tous les marchés à partir du 11 mai suivant les déclarations du Premier ministre » explique Jean-Paul Fournier.

Réouverture du marché sur la place Goethe dès demain, mercredi 29 avril.
Pas de marché sur Jean-Jaurès car 1er mai, reprise le 8 mai.

MODALITES DE REOUVERTURE DES MARCHES

– Sélection des commerçants
Afin de soutenir « l’économie locale », la Ville, accompagnée par la Chambre d’agriculture du Gard ainsi que par des associations professionnelles agricoles, ne sélectionnera que des producteurs gardois.

– Organisation des marchés
Après avoir travaillé sur le schéma indicatif de configuration des lieux, en collaboration avec le Syndicat des Marchés de Plein Air, la Ville est en mesure d’assurer les conditions d’organisation et de contrôles propres à garantir le respect des conditions de sécurité sanitaire :

– Des barrières seront installées tout autour des deux marchés pour créer une zone de contrôle.

– Des agents de sécurité seront postés à l’entrée de cette zone de contrôle pour assurer le comptage des clients qui pourront entrer sur le marché.

– Un marquage au sol permettra d’assurer les mesures de distanciation entre les personnes pour les files d’attente, la circulation à l’intérieur du marché, la distanciation entre chaque étal et la distanciation entre l’étal et le client.

– Les agents de la Direction du commerce de la Ville et un équipage de la Police Municipale accompagneront les clients pour assurer les gestes barrières notamment avec l’obligation de se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie du marché à l’aide de solution hydroalcoolique mises à disposition.

– Deux commerçants devront être présents par étals : un pour servir et l’autre pour l’encaissement.

 

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journale d'actualité engagé a vos côtés