clôture du Conseil municipal des enfants

 

Une année de lutte contre le harcèlement pour le Conseil municipal des enfants

 

A l’écoute de chacun de ses habitants, la Ville de Narbonne encourage l’expression de toutes les catégories de la population. Le Conseil municipal des enfants, qui clôture ce jour ses actions 2021-2022, est un outil majeur pour relayer les projets et préoccupations des plus jeunes. Cette année, les élèves se sont essentiellement engagés pour la lutte contre le harcèlement. Un vaste projet qui a été décliné en multiples actions au sein des écoles élémentaires de la Ville.

 

 

Le fonctionnement du conseil municipal des enfants

Le conseil municipal des enfants (CME) est composé de 68 représentants (titulaires et suppléants) :

36 élèves des écoles de Narbonne de CM2, élus en 2020, et 32 élèves de CM1, élus en début d’année scolaire 2021. Leur mandat dure deux ans, au cours desquels ils réfléchissent à l’élaboration de projets concernant l’enfance et participent à des cérémonies officielles en compagnie des élus de la Ville.

Lors de cette cérémonie de clôture et de fin de mandat pour les enfants en classe de CM2, un bilan des actions est exposé aux élus et familles présentes en ce mardi 21 juin.

 

La lutte contre le harcèlement au coeur des actions

Cette année, les enfants ont souhaité s’engager et agir essentiellement contre le harcèlement, qu’il se passe au sein de leur établissement scolaire ou en dehors des murs des écoles, car le problème ne se limite pas à la cours d’école. En ce sens, un vaste projet de lutte contre le harcèlement a été mis en place ou proposé dans les écoles élémentaires de la Ville. Onze commissions ont eu lieu durant l’année scolaire, auxquelles une trentaine de titulaires ont participé. De multiples actions ont été ainsi instaurées.

Un des principaux objectifs était d’impulser une dynamique collective autour de la Journée nationale contre le harcèlement scolaire qui a eu lieu le 18 novembre. Une semaine de mobilisation autour de la cause, réitérée chaque année, a été proposée à l’ensemble des écoles élémentaires de Narbonne :

la « harcell’week ». Mais l’action des jeunes conseillers ne s’arrête pas là, ils ont également créé : une affiche, un club anti-harcèlement avec l’instauration d’une charte, une chanson intitulée « harcell’week », un clip de sensibilisation et ont proposé la mise en place d’une « boîte aux lettres de la mésentente » afin que tout enfant puisse témoigner, faire part d’un mal-être ou de toute autre problématique qu’il rencontre.

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés