La Région Occitanie, première Région française mobilisée pour décarboner la mobilité lourde


Communiqué de presse

 

 Montpellier, Toulouse, le 9 novembre 2021

La Région Occitanie, première Région française mobilisée pour décarboner la mobilité lourde

Dans le cadre de son Plan Hydrogène vert, la Région Occitanie a initié le projet « Corridor H2 ». Le but : basculer l’usage de carburants fossiles vers l’hydrogène renouvelable pour le transport européen de marchandises en transit à travers l’Europe sur l’axe Nord/Sud du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) reliant la mer du Nord à la mer méditerranée. 

La première brique de ce projet européen est lancée en Région Occitanie avec l’objectif de parvenir d’ici fin 2023 à déployer en Occitanie : 2 unités de production d’hydrogène renouvelable représentant 6 tonnes/jour de production cumulée, 7 stations de distribution d’hydrogène (de 600 à 1 200kg/jour), 40 camions à propulsion hydrogène, 62 remorques/unités frigorifiques et 15 autocars interurbains régionaux en rétrofit. Avec le soutien de la Banque Européenne d’Investissement (à hauteur de 40M€) et de la Commission Européenne (à hauteur de 14,6M€), et un budget global qui représente 110M€d’investissements ; la Région Occitanie est la 1ère à avoir lancé un projet de Corridor hydrogène sur son territoire. 

Les partenaires de ce projet, sélectionnés suite à un appel à projets, sont :

  • pour la productiond’hydrogène: Corryd’Occ porté par Hyd’Occ à Port-La-Nouvelle associant Qair et l’AREC et Val d’Hygo porté par Lhyfe à Bessières (31) ;
  • pour le déploiement des stations hydrogène: le Conseil départemental du Tarn pour les sites d’Albi et Saint-Sulpice-La-Pointe ainsi que Hyd’Occ associant Air Products à Qair et l’AREC sur les sites de Saint-Jean-de-Vedas, Narbonne, Perpignan, Castelnaudary et Eurocentre.

La Région Occitanie soutient également le volet des usages de l’hydrogène pour le projet Corridor H2 par un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI). Les transporteurs qui souhaitent s’équiper de camions et/ou solutions réfrigérées hydrogène et bénéficier d’une subvention, peuvent candidater à cet AMI jusqu’à la date limite du 10 décembre 2021. Les transporteurs peuvent également entrer en contact avec la Région qui propose de les accompagner dans leur réflexion de verdissement de flottes vers l’hydrogène.

 « Avec notre Plan Hydrogène vert de 150 M€, le premier à l’échelle d’une Région, nous sommes des pionniers en France. Cette avance nous permet de concrétiser l’objectif que nous nous sommes fixés : devenir la 1ère région à énergie positive d’Europe. Nous sommes présents sur l’ensemble de la chaîne hydrogène, de la production aux usages en passant par la distribution. La Région investit dans chaque domaine pour développer et faire grandir cette filière en Occitanie. La mobilité lourde est aujourd’hui l’un des plus grands défis de la transition énergétique. Avec le projet Corridor H2, la Région s’engage dans cette voie et associe industrie et mobilité à l’échelle européenne. Je suis fière que la naissance de ce projet européen se passe ici. Le développement de l’hydrogène vert est inscrit dans l’histoire de notre territoire, et aujourd’hui nous le pérennisons pour faire de notre région une référence nationale et européenne de cette énergie d’avenir » a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

« Le projet Corridor H2 est emblématique des possibilités d’action des territoires en matière de décarbonation des transports publics et de l’économie en Europe. En s’adressant à l’ensemble de l’écosystème hydrogène d’une région, il contribue pleinement à la réalisation des objectifs du Pacte Vert pour l’Europe. À ce titre, il bénéficie d’un soutien financier de l’Union Européenne de 14,6M€ via le Mécanisme d’Interconnexion pour l’Europe (MIE) mis en œuvre par la nouvelle agence Européenne pour le climat, les infrastructures et l’environnement (CINEA). Développer la mobilité durable en Europe est une nécessité car elle est au cœur de la vie quotidienne des citoyens européens et donc des Occitans. L’Union Européenne continuera à soutenir ces initiatives durables, en partenariat avec les institutions financières telles que la Banque Européenne d’Investissement (BEI), notamment grâce à une nouvelle facilité financière (AFIF) pour laquelle un appel à projet est d’ores et déjà ouvert », a déclaré Richard Ferrer, Chef du secteur innovation et carburants alternatifs à l’agence CINEA.

 

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés