ENTRETIEN ENTRE FRANÇOIS BRAUN, MINISTRE DE LA SANTÉ ET MICHAËL DELAFOSSE, MAIRE DE MONTPELLIER

ENTRETIEN ENTRE FRANÇOIS BRAUN, MINISTRE DE LA SANTÉ ET DE LA PRÉVENTION ET MICHAËL DELAFOSSE, MAIRE DE MONTPELLIER

 

En amont de son déplacement dans l’Hérault, le Ministre de la Santé et de la Prévention, François BRAUN, a été reçu à l’Hôtel de Ville de Montpellier par Michaël DELAFOSSE, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Président du Conseil de surveillance du CHU de Montpellier, pour un échange républicain. L’occasion de présenter les grands enjeux de la santé sur le territoire.

Lors de cet entretien, ils ont pu abordé les enjeux du CHU en termes de soutien aux personnels et d’investissements pour améliorer la prise en charge et les conditions de travail des professionnels de santé. Le ministre a confirmé l’engagement financier de l’Etat à hauteur de 260 millions d’euros. 

L’occasion également pour Michaël DELAFOSSE de présenter le projet de Medvallée sur lequel le Ministre de la Santé a reconnu la légitimité et la dynamique de la Métropole de Montpellier. 
Il s’est d’ailleurs engagé à revenir sur le territoire sur ce sujet.

Ils ont convenu de la nécessité de travailler ensemble pour améliorer l’offre de soins à l’échelle de la métropole. Il est en effet parfois difficile de trouver un médecin dans certaines communes ou dans certains quartiers de Montpellier. 

Les questions d’éducation à la santé ont été également au cœur de cet échange. Celles-ci doivent occuper une place plus forte dans notre système de santé, en particulier en direction des plus jeunes. Ce sera l’un des enjeux du contrat local de santé qui sera signé prochainement.
 

LUTTE CONTRE LA VARIOLE DU SINGE

 

Au terme de cet entretien d’une quarantaine de minutes ils ont visité le CeGIDD rattaché au CHU, un des trois lieux de vaccination contre la variole du singe, afin de saluer l’implication des personnels, internes en médecine. Une mobilisation collective qui permet d’assurer la vaccination. 

La Ville de Montpellier s’est d’ailleurs engagée lors du Conseil municipal du 28 juillet dernier sur une aide exceptionnelle de 50 000 euros pour soutenir le Spot, Centre de santé sexuelle, habilité à la vaccination contre la variole du singe sur Montpellier, avec une enveloppe de 30 000 euros qui permettra de renforcer l’offre de vaccination sur ce site, et les associations AIDES et Enipse, avec une aide à hauteur de 10 000€ chacune qui permettra de développer leurs actions de prévention spécifiques.

Un engagement financier fort face à cet enjeu de santé salué par le ministre, ainsi que la qualité des relations avec l’ARS.

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés