Communiqué de Presse – Terres de Rouvière, 52 hectares de garrigue pour le nouvel espace naturel


Terres de Rouvière

52 hectares de garrigue pour le nouvel espace naturel de la Ville

 

La Ville aménage et protège quotidiennement les 372 hectares d’espaces verts qui constituent le patrimoine végétal de Nîmes. C’est au nord de la cité, ceinturée par des garrigues dont les richesses de la faune et de la flore sont considérables, que la Ville a décidé de créer un nouvel espace naturel protégé et accessible au public.
Les Terres de Rouvière sont aujourd’hui un lieu dédié à la nature, à la détente et aux pratiques sportives. On y découvre un parcours de santé et de VTT, où les coureurs et les randonneurs peuvent emprunter un sentier dédié, un terrain de boules et 2 aires de jeux pour enfants.

« L’année que nous venons de vivre, entre confinements et gestes barrières, nous a montré à quel point les espaces naturels ont été des soupapes de décompression pour beaucoup de nos concitoyens qui n’ont pas de jardins.
Hier les Jardins de la Fontaine, aujourd’hui les Terres de Rouvière, demain, la Ville de Nimes complètera sa diagonale verte grâce à l’ouverture du Parc Jacques Chirac.
Poumon vert de Nîmes, la préservation et la requalification de l’espace naturel des Terres de Rouvière s’inscrit dans notre programme d’actions exigeantes de la Ville en faveur des générations futures » explique Jean-Paul Fournier.


UN PLAN DE GESTION POUR PRESERVER ET DEVELOPPER LA BIODIVERSITE
Les Terres de Rouvière, au quartier de Russan, ont été rachetées au ministère de la Défense en 2018, dans le but de les réhabiliter. Avant son ouverture au public, une dépollution des sols a été réalisée par les services municipaux.
Ces paysages offrent aujourd’hui de multiples associations et formations végétales qui apportent une extraordinaire diversité sur le plan floristique et faunistique.
La Ville s’engage à développer la biodiversité et à préserver les 135 espèces présentes sur le site comme 7 espèces de libellules ou encore 21 espèces de papillons de jour.


GESTION DES DECHETS, UNE APPROCHE ECO-RESPONSABLE DU SITE
La Ville a initié une démarche écoresponsable de la gestion des déchets sur site. L’absence de poubelle répond à une volonté affirmée de la municipalité.

« Si les usagers et visiteurs viennent avec leurs pique-niques dans cet espace naturel, il semble tout à fait cohérent qu’ils aient la capacité de repartir avec leurs déchets, qu’ils pourront facilement déposer dans un point de collecte permettant le tri des déchets à proximité du parc.
De nombreuses études ont permis d’établir que la responsabilité individuelle est encore la meilleure façon d’appréhender la gestion collective des déchets sur les sites naturels.
 » explique Chantal May, Adjointe déléguée à la Végétalisation, aux parcs et jardins.

La Ville informe et sensibilise les usagers à cette démarche à travers une signalétique visible dès son arrivée sur site.

Montant du projet : 500 000€

 

Suivez-nous:

Le journale d'actualité engagé a vos côtés