Cdp – SAM consacre 20 millions d’euros pour l’économie locale

Vendredi 10 avril 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Covid-19 : Un plan de 20 millions d’euros pour l’économie locale

 

Réunis ce jeudi pour un second bureau communautaire consacré aux mesures visant à soutenir l’économie locale, les commerçants, entrepreneurs, agriculteurs, professionnels de la mer et les élus de Sète agglopôle méditerranée ont acté la mise en place d’un fonds doté de 20 millions d’euros pour le soutien à l’économie locale et l’accompagnement à la reprise. Ce plan sera présenté lors du prochain conseil communautaire, le 23 avril.

 

François Commeinhes commente : « C’est notre devoir en cette période de crise sanitaire d’anticiper. Anticiper la fin de cette crise, anticiper une reprise d’activité. Anticiper sur de nouvelles méthodes pour sauver, maintenir et pérenniser demain notre activité économique. L’urgence de la situation fait que notre collectivité, aidée par les mesures d’assouplissement décidées par l’Etat, doit innover pour aider directement les entreprises installées sur son territoire. Je pense à nos commerçants, à nos PME, à ceux qui ont investi, qui emploient, font vivre notre secteur, nous devons être là pour eux, aujourd’hui comme demain. Il faut aussi savoir reprendre, en les adaptant, les bonnes pratiques qui ont permis de gagner d’autres combats. »

 

Un plan de 20 millions d’euros en plusieurs volets : 8 millions d’euros en priorité

aux commerces de proximité et pour les plus fragiles.

 

Ce plan d’action vise en priorité à protéger les plus fragilisés et à préparer la reprise économique. « Il doit assurer une trésorerie immédiate pour les commerçants, les petites entreprises, mais aussi intégrer un accompagnement sur le long terme » indique Yves Michel, Vice-président délégué au développement économique. 

 

Ce volet est donc doté de 8 millions déployés en deux parties :  1/3 pour protéger immédiatement (fonds d’urgence), et 2/3 pour préparer l’avenir face à la crise (fonds de relance) : « Il s’agit d’agir immédiatement pour les entreprises de moins de 10 salariés sous la forme d’aide directe, tous ceux qui ont été contraints de stopper leurs activités. Ce sont près de 3 000 structures qui sont concernés sur notre territoire. » Les critères immédiats pour ce volet du plan seront donc la taille de la structure et le volume constaté de baisse du chiffre d’affaire. « Nous répondons à l’urgence en mobilisant cette enveloppe pour protéger les plus fragilisés. Les deux autres tiers seront versés en fin d’été, après analyse des contraintes budgétaires et de revenus de ces entreprises », explique Yves Michel.

 

Renforcer les fonds propres : 10 millions d’euros pour les entreprises intermédiaires,

la conchyliculture, l’agriculture.

 

Sète agglopôle méditerranée abondera également le fonds de solidarité mise en place par le Conseil régional à hauteur de 10 millions d’euros.  Sur cette somme, plus de 1,5 millions d’euros seront consacrés à un fonds spécifique dédié à la conchyliculture. « Ce volet est d’une grande importance, il permet de viser les entreprise de taille intermédiaires, mais aussi les agriculteurs, viticulteurs, indépendants » souligne Gérard Canovas, vice-président délégué aux finances.

 

Soutenir les Thermes de Balaruc-les-Bains : 2 millions d’euros

pour la perle de Thau de  l’économie touristique

 

Les Thermes de Balaruc-les-Bains sont le moteur économique du territoire. Au-delà de ces retombées directement liées aux établissements thermaux, l’impact sur l’économie locale s’apprécie également par rapport aux répercussions positives sur les hébergements et les commerces. «La crise sanitaire est devenue de facto une crise économique pour la structure, contrainte à un arrêt d’activité. Outre ses 410 employés au chômage technique, c’est tout un environnement économique et social qui en découle, d’autant que, au-delà d’une sortie de période de confinement encore indécise, les possibilités d’ouvertures pour le site sont encore plus floues », explique Gérard Canovas. Ce sont donc 2 millions d’euros que Sète agglopôle méditerranée consacrera au soutien à ce site majeur pour l’équilibre économique du bassin de Thau.

 

François Commeinhes présente enfin les enjeux : « Nous savons tous qu’à l’issue de cette crise du Covid19, de nombreux secteurs économiques seront en extrême difficulté : artisans, commerçants, auto-entrepreneurs, indépendants. Pour soutenir la reprise économique et assurer leur survie, il faut que chaque collectivité puisse, en concertation sur son territoire, intervenir dans tous les domaines, en réaffectant certains budgets. La priorité absolue sera à l’action ! Sète agglopôle entend être au rendez-vous avec ce plan de 20 millions d’euros pour sauver, accompagner et pérenniser le tissus économique locale. Nous le ferons en maintenant notre investissement qui est aussi un moyen d’accompagner sur le long terme nos entrepreneurs ».

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journale d'actualité engagé a vos côtés