Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
Toulouse Bikini
Toulouse2
terrassecapitole
flyer_petition_TGV - Toulouse
Toulouse
cite de lespace
Gaarden Toulouse
Pizza Martine 1
Toulouse Diversité
toulouse-ville000

Actu, Expo, Inauguration Toulouse

Publicité

Toulouse l Prise en charge et hébergement des personnes installées dans les campements précaires situés aux Izards et chemin de la Butte à Toulouse


Les services de l'État et de la Mairie de Toulouse ont procédé, en application de décisions de justice, à la prise en charge des personnes installées dans les campements précaires situés dans le quartier des Izards, rue Ernest Renan, et chemin de la Butte à Toulouse. Ces campements étaient installés depuis 2017 ; différentes populations y étaient présentes : réfugiés, demandeurs d'asile pour le premier et ressortissants européens précaires pour le deuxième.


Pour les Izards, l'opération s'est déroulée de la façon suivante : A partir d'un diagnostic établi en amont de l'évacuation, les huit ménages présents (34 personnes) ont été pris en charge par les services de la ville de Toulouse (3 ménages) et par l'État (5 ménages) pour des solutions d'hébergement, à l'exception d'un ménage qui a refusé une admission en Centre d'Accueil pour Demandeur d'Asile (CADA) dans le département du Lot.

S'agissant du chemin de la Butte (7 ménages recensés, 21 personnes) : les personnes ont été dirigées vers des bus affrétés et le rassemblement des familles s'est fait dans le gymnase de Montaudran, où des solutions d'hébergement ont été proposées en fonction des situations administratives. Il conviendra de noter que certains ménages ayant déjà fait l'objet d'une exclusion lors d'opérations précédentes, notamment pour des raisons de comportement violent, n'ont pas été repris sur ce dispositif.

Au total, pour ces deux sites, ce sont 48 personnes (dont 25 enfants) qui se sont vus proposer une solution d'hébergement ou de relogement par les services de l'État et de la Mairie.

La Mairie de Toulouse procède à l'hébergement avec un accompagnement social, financé par l'État, pour les publics ressortissants européens présents et recensés dans ce campement, comme elle a pu le faire précédemment lors du démantèlement d'autres sites.

Grâce à la fluidité de ce dispositif mis en place lors de ces précédentes opérations avec une attention particulière pour la scolarisation des enfants mais aussi sortie vers l'insertion professionnelle et le logement social, la Mairie a pris en charge 26 personnes parmi lesquelles celles qui acceptent le projet d'accompagnement social signeront une convention d'occupation d'un lieu d'hébergement et un règlement intérieur.

Dans le cadre partenarial mis en place, l'État a également pris en charge plusieurs ménages. 22 personnes ont ainsi été hébergées. En fonction de leur situation administrative, ils ont été orientés vers des dispositifs adaptés, notamment vers des centres d'hébergement, gérés par des associations et financées par l'État.

Pour organiser l'évacuation du campement, le Préfet et le Maire de Toulouse ont mobilisé les services placés sous leur autorité : police nationale et municipale, services préfectoraux, municipaux et métropolitains.

Les animaux présents sur le site ont également été pris en charge par la Mairie et des associations de protection des animaux. Dès ce jour, et compte-tenu des conditions d'hygiène particulièrement dégradées et dans un souci d'éviter de nouvelles installations, les campements vont être détruits et sécurisés.

Pascal Mailhos, Préfet de la région Occitanie, Préfet de la Haute-Garonne et Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole, saluent l'engagement et le travail de l'ensemble des services et des acteurs mobilisés qui ont permis que cette opération se déroule dans des conditions favorables.

Au total, depuis 2015, ce sont plus de 1300 personnes qui ont été évacuées de squats ou de campements avec une prise en charge :
- Ile du Ramier (108 personnes) (septembre 2015)
- Les Izards (120 personnes) (mai 2016)
- Montaudran (353 personnes) (juillet 2016)
- Impasse des Arènes (350 personnes) (mai 2017) - Ginestous (165 personnes) (juillet 2017)
- Impasse Barthe et Avenue de Lardenne (96 et 38 personnes) (octobre 2017)
- Chemin de Lanusse (51 personnes) (octobre 2017)
- Blagnac (49 personnes) (novembre 2017)
- Etienne Billières (25 personnes) (juin 2018)

C'est la 11e opération de ce type qui est menée conjointement et avec succès, permettant la prise en charge de plus de 1000 personnes.





Actualité | Culture & Loisirs


my-meteo.com Toulouse


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            


Publicité



Suivez-nous