Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
terrassecapitole
Toulouse
cite de lespace
toulouse-ville000
Gaarden Toulouse
Pizza Martine 2
Pizza Martine 1
Toulouse2
Toulouse Bikini
flyer_petition_TGV - Toulouse

Actu, Expo, Inauguration Toulouse

Publicité

Toulouse | Un air de printemps au Wallon



© Pierre Massat
© Pierre Massat

Il régnait une ambiance printanière sur Toulouse en ce dimanche lumineux: tenues légères et lunettes de soleil étaient de mise, et la pelouse arborait un vert ardent. Pour autant, le stade Ernest-Wallon n’était qu’à moitié plein, la faute à une série en cours de quatre défaites consécutives. Ces chanceux, après avoir chaudement accueilli un enfant de la maison, Frédéric Michalak, sorti en premier des vestiaires, ont pu profiter d’un spectacle agréable offert par les deux équipes, inspirées et créatives. Et c’est le Stade Toulousain, en mal de points et de confiance collective, qui a su tirer son épingle du jeu en battant le LOU 42-26 !

 

Ugo Mola et ses hommes ont enfin pu retrouver le goût de la victoire et de fort belle manière, dans un match ouvert et relativement spectaculaire, cinq essais à quatre…Récit…

 

Après une belle touche trouvée par Marques à 5 m de l'en-but et un ballon récupéré, s’ensuivit un pilonnage dans l'axe auquel Marchand mit un terme par un essai au ras validé à la vidéo du fait d’un éventuel en-avant commis par Aldegheri sur un temps de jeu précédent (4e, 7-0). Doussain concrétisait dans la foulée une belle action faite de passes après contact, au cours de laquelle les Lyonnais se mettaient à la faute à l’entrée de leurs 22 m (11e, 10-0). Alors que Fritz sortait définitivement, ayant subi un impact à l’oeil sur le coup d’envoi (remplacé temporairement par McAlister), un nouveau ballon égaré par les rhodaniens sur leur lancer allait être mis à profit par les Stadistes. Galan percutait en premier dans l’axe avant d’être relayé par ses compères de devant. Marques ouvrait sur sa gauche pour Doussain qui transmettait à Médard intercalé, McAlister en leurre. Instantanément, Médard opérait une remise intérieur pour David venu d’une course tranchante en diagonale, offrant d'une chistera l'essai à Palisson en coin (16e, 17-0) ! On avait retrouvé le Stade d'antan...
 Au grand étonnement du public, les Lyonnais refusèrent de tenter chaque pénalité tentable. C'est ainsi que les Haut-Garonnais les contrèrent sur leurs deux premières pénaltouches…en y perdant Yann David sur protocole commotion, remplacé par Kunatani, Bonneval glissant au centre.
En confiance, le Stade Toulousain se montrait un peu trop gourmand et a failli prendre un essai sur un turnover qu’aurait pu conclure Gear sans le sauvetage de Palisson concédant une touche à 2m de l’en-but. Néanmoins, les hommes de Mignoni et Bruno exploitaient fort bien cette occasion en la concrétisant par Fourie (27e, 17-7).
Belle réaction en suivant des Toulousains avec une extraordinaire relance de Médard, récupérant un coup de pied de recentrage de Porical, slalomant entre les défenseurs, et fixant le dernier d'une longue passe pour le doublé de Palisson…pour le plus grand plaisir des supporters levés du siège en tribunes (29e, 24-7) !
 Sur le renvoi lyonnais suivant une pénalité de Doussain (34e, 27-7), encore une initiative payante de la part de Marques, dynamiteur demi de mêlée du jour. Ruck, passe à droite dans le côté fermé pour Kunatani qui déborde, trouve Médard au soutien qui laisse le soin à Galan d'aller inscrire l'essai du bonus (provisoire 35', 34-7)... Hélas, les Lyonnais les en privaient quelques minutes plus tard à la suite d’une nouvelle pénaltouche conclue par un essai de Nalaga au milieu des poteaux accordé à la vidéo ! 34-14 à la mi-temps, du rugby champagne à l’heure de l’apéro !

 

Malheureusement moins de points en seconde mi-temps dirigée par l’arbitre de touche ! Fait rare, Salem Attalah blessé en fin de première période avait dû céder sa place à son assistant Jonathan Dufort…

Profitant d’un relâchement inconsciemment coupable des locaux, les Lyonnais recollaient au score avec deux essais litigieux: un premier peu clair accordé par vidéo à Nalaga (56e, 34-19) à la suite d’une énième pénaltouche, et un second inscrit rapidement par Regard (58e, 34-26), où ils semblaient avoir commis une faute au départ de l'action. Fait inhabituel, les rouges et noirs souffraient en mêlée, concédant 4 pénalités dans ce secteur, soit un tiers des pénalités sifflées à leur encontre au total.

Heureusement, le Stade Toulousain a bien fini le match avec une pénalité lointaine en coin (67e, 37-26) et un hat trick de Palisson grâce à une interception de Doussain (68e, 42-26) !

Côté toulousain, mentions à Marchand franchisseur et marqueur, Faasalele combattant, Galan impactant dans l’axe et marqueur, Marques dynamiteur, Doussain auteur de 17 points avec 87,5% de réussite, Palisson auteur du coup du chapeau, Bonneval et Kunatani bons relayeurs en attaque et prompts en défense, sans oublier Médard, triple passeur décisif !

 

Bref, un match agréable, car les Lyonnais ont quasiment tout joué à la main avec Michalak à la baguette, et le Stade Toulousain a su gommer de sa partition le déchet jusqu’ici handicapant pour la continuité du jeu, renouant avec de beaux gestes, de l'application, de la fluidité…une certaine fraîcheur printanière !

Embellie à confirmer à Bordeaux samedi prochain...

 

Pierre MASSAT
Correspondant sportif






Actualité | Culture & Loisirs


my-meteo.com Toulouse


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30


Publicité



Suivez-nous