Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie


Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous







Publicité

Actu, Expo, Inauguration

Publicité

Tirs de loups : les dommages collatéraux



Tirs de loups : les dommages collatéraux
 
 
Depuis quelques jours, un jeune loup a été observé et photographié plusieurs fois par les habitants de la commune de Valberg (Alpes-Maritimes). Ce loup, né probablement au printemps dernier, amaigri et apparemment blessé, adopte un comportement atypique pour l’espèce en se rapprochant des humains en plein jour pour chercher de quoi se nourrir. 
 
La cause ? Les tirs de loups autorisés par l’Etat. La famille de ce loup a été purement décimée ; 4 loups ont été abattus dans le secteur ces dernières semaines. Résultat : aucune baisse de la prédation sur les troupeaux (on ne répétera jamais assez que seuls les moyens de protection sont efficaces, à court et moyen termes) mais une meute détruite et déstructurée qui a conduit à ce louveteau erratique. Ces animaux désorientés peuvent justement s’en prendre davantage aux troupeaux qui sont une proie plus facile que les proies sauvages, surtout quand les troupeaux sont peu ou mal protégés. C’est ce que nous dénonçons depuis des années.
 
Cette meute ne posait pas de problème majeur. Elle a par ailleurs été détruite lors d’une phase critique, celle de l’élevage des jeunes et de l’apprentissage de la chasse aux ongulés sauvages.
 
Les tirs de loups et la politique absurde de la gestion de l’espèce par les pouvoirs publics ont clairement créé la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui.
 
L’animal ne présente à ce jour aucun danger pour la sécurité des personnes.
 
Nous rappelons aux porteurs de fusil qui souhaiteraient en faire un trophée que la destruction d'une espèce protégée est un délit puni par l'article L 415-3 du code de l'Environnement, sanctionné d'une peine de 2 ans de prison et/ou de 150 000 euros d'amende.
 
Nous rappelons également aux habitants de ne pas essayer d’approcher ou de nourrir l’animal pour le devenir de l’animal lui-même dont la place est dans la nature.
 
Si l’ONCFS venait à capturer ce louveteau pour lui prodiguer des soins, nous veillerons à ce qu’il soit relâché par la suite et qu’il ne finisse pas sa vie derrière des barreaux pour contenter les ennemis de la nature.
 






my-meteo.com Occitanie

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


Publicité

Livescore.in




Suivez-nous