Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous








Publicité

Actu, Expo, Inauguration

Publicité

Région - Haute Route des Pyrénées 3e étape : De l'intime au mythe !



Après deux nuits passées à Pau, les coureurs ont quitté ce matin la capitale du Béarn pour rejoindre Tarbes qui accueille l’événement pour la première fois. Avec 153 kilomètres et 3,050 mètres de dénivelé positif, la troisième étape de la Haute Route Pyrénées 2017 a fait découvrir aux coureurs un petit col méconnu de la région, le col de Spandelles, puis les a emmenés au sommet du Tourmalet, le Géant des Pyrénées.

Roulant en convoi sécurisé jusqu’au départ chronométré de l’étape situé à Asson, les coureurs se sont ensuite regroupés en petits groupes de niveau dans les 30 kilomètres suivants. La route serpentant à travers de charmants villages pyrénéens le long de la rivière Ouzom les a conduits au pied du col de Spandelles.

Ce petit col culminant à 1,378 mètres et s’élevant de 854 mètres en 10 kilomètres sur une route étroite au milieu d’une végétation luxuriante a représenté le premier test de la journée.

À quelques kilomètres du sommet, les coureurs sont sortis de la brume matinale et ont pu apprécier un paysage incroyable sur les sommets avoisinants qui semblaient flotter au-dessus des nuages.

« C’était beau, tout simplement génial », s’est exclamé l’Irlandaise Sharon Bird. « Les vues sont magnifiques avec les nuages et c’est dans ces moments-là que tu te souviens pourquoi tu es ici ! »

Après une descente neutralisée jusqu’à Argelès-Gazost, les coureurs ont roulé une quinzaine de kilomètres en vallée sur un faux-plat montant pour rejoindre Luz Saint-Sauveur, au pied du Tourmalet.

Avec 1,400 mètres de dénivelé positif en 19 kilomètres, le mythique Tourmalet a une fois de plus été à la hauteur de sa réputation. Bien qu’haletant au linant de la Haute Route Pyrénées à 2,115 mètres d’altitude, les coureurs étaient très heureux d’avoir conquis l’un des sommets les plus célèbres du monde du cyclisme.

Une fois au sommet, les coureurs avaient accompli le plus dur de la journée. Il ne leur restait plus qu’à rejoindre Tarbes en profitant de la descente neutralisée du Tourmalet pour reprendre des forces avant de parcourir la dernière portion chronométrée en vallée.

Acclamé comme un champion par son entourage sur la ligne d’arrivée à Tarbes, le Français Gaëtan Chasle participe à la Triple Couronne à l’âge de 59 ans. « Je suis heureux à partir du moment où je suis sur le vélo », a-t-il déclaré. « Je suis allé trop vite dans Spandelles et je l’ai payé par la suite. Le soleil était au rendez-vous ainsi qu’un immense nuage blanc dans la vallée, c’était simplement magnifique. Quant à demain, je pense que ça va tirer un peu mais je compte sur un bon massage et une bonne nuit pour récupérer au mieux. Puis on va remettre le couvert! »

À l’avant de la course, la victoire d’étape est revenue à l’Américain Spencer Powlison, correspondant pour le magazine VeloNews. Il devance l’Italien Gherardo Marcolin et le Français Cyril Tiné. Troisème de l’étape, Cyril Tiné reprends la tête du classement général et devra défendre son maillot dans les jours à venir alors qu’il roulera sur ses terres natales. Chez les femmes, l’Australienne Megan Scott remporte l’étape alors que l’Américaine Laura Spencer conserve son maillot de leader.

Demain, les coureurs s’élanceront de Tarbes sur une étape plus courte mais plus nerveuse de 123 kilomètres et 3,650 mètres de dénivelé positif avec quatre cols incontournables des Pyrénées au programme : Aspin, Azet, Peyresourde et Portillon. Le soir, ils pourront profité d’un repos bien mérité à Bagnères-de-Luchon où ils séjourneront pendant trois nuits consécutives.







my-meteo.com Occitanie

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30


Publicité

Livescore.in




Suivez-nous