Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
Terre d'aficion Nimes
Rail du Clos Gaillard Nimes
nettoyage_printemps Nimes
amphitheatre Nimes

Actu, Expo, Inauguration Nîmes

Publicité

Nîmes l Mouvement des Gilets jaunes : Pour Jean-Paul Fournier, le rôle du Maire est de défendre le quotidien de tous les administrés


Depuis le début du mouvement, la municipalité conduite par Jean-Paul Fournier, sensible aux revendications exprimées quant à la politique nationale menée par le gouvernement, s’est fait le messager tant des témoignages des manifestants que des répercussions graves sur l’économie locale, mettant en difficulté de très nombreux Nîmois.
Condamnant sans concession les graves actes de violence observés au niveau national (mais dont Nîmes a été épargnée grâce au respect des manifestants), Jean-Paul Fournier est intervenu à de plusieurs reprises auprès du Président de la République et du Préfet (pour demander des interventions permettant le déblocage d’approvisionnement d’entreprises).


©Jean-Paul Fournier
©Jean-Paul Fournier
Interventions auprès du Président de la République
Sensible aux positions des Nîmois en situation de précarité, Jean-Paul Fournier s’est adressé par courrier au Président de la République le 3 décembre 2018 pour témoigner des revendications légitimes qui méritent d’être entendues et afin d’obtenir des réponses adaptées. Attentif à l’économie locale fragilisée par le contexte national, le Maire a également alerté le Chef de l’Etat sur la grande difficulté dans laquelle ce mouvement place les artisans, les commerçants, les salariés et les entreprises du territoire nîmois.
Suite à l’intervention télévisée du Président de la République, lundi 10 décembre, il s’est à nouveau adressé au Chef de l’Etat pour l’alerter sur les sérieuses interrogations que suscitaient les mesures annoncées et leur financement.

Réception d’une délégation de Gilets Jaunes
Le 13 décembre, le Maire a reçu une délégation de Gilets Jaunes qui lui a fait part de sa déception après les annonces présidentielles et expliqué ses revendications.
Suite à cette rencontre Jean-Paul Fournier a mis à disposition la salle de L'Eau Bouillie afin de permettre aux manifestants de se réunir une fois par semaine et au mouvement de pouvoir se structurer.

Cahier de doléances des Gilets jaunes, la Ville dresse un premier bilan des contributions
Dans le prolongement de cette rencontre, Jean-Paul Fournier a donné son accord à l’installation dans le hall de la mairie d’un cahier de doléances. Au 7 janvier, le document a recueilli plus d’une centaine de témoignages et revendications. Les contributions font émerger deux grandes tendances.
1 - Des revendications politiques
-> Plus d’1/3 des contributions demandent la diminution des charges de fonctionnement des institutions publiques, principalement de l’Etat : diminution des indemnités des élus, abrogation des prises en charge, réduction du nombre de représentants nationaux, suppression du Sénat…
-> 15% des contributions demandent la mise en place d’un Référendum d’Initiative Citoyenne
2 - Des revendications financières
-> Plus d’1/3 des contributions demandent de rétablir l’Impôt Sur la Fortune
-> 20% des contributions demandent la revalorisation des retraites
-> Presque 15% des contributions demandent de renforcer la lutte contre l’évasion fiscale et plus d’ingérence du gouvernement dans la gestion des banques privées
D’autres sujets sociétaux sont soulevés :
- Mieux accompagner la transition énergétique et écologique
- Revaloriser les pensions et reversions (personnes en difficulté, handicapé, veuve, chômeur…)
- Réduire la TVA sur les produits de première nécessité.
Au terme d’un mois de collecte, le cahier de doléances a été transmis au Président de la République le 7 janvier 2019.
Un deuxième cahier est disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville et la Ville, prenant en compte les difficultés pour chacun à se déplacer en mairie, va ouvrir un espace numérique permettant aux Nîmois de déposer leurs témoignages et revendications en ligne.

Jean Paul Fournier en facilitateur
Si la Ville pourra mettre à disposition une salle pour l’organisation du Débat National souhaité par le Président – qui n’en a pas encore précisé les contours - Jean-Paul Fournier reste dans son rôle de facilitateur entre les Nîmois et les représentants de l’Etat et n’envisage pas, en qualité de Maire, d’animer un débat dont les questions relèvent des compétences et responsabilités de l’Etat. A ce titre, il propose que les échanges soient animés par les parlementaires de la majorité et le Préfet. Il s’étonne par ailleurs que les corps intermédiaires et les syndicats ne soient pas identifiés et associés dans cet exercice de démocratie participative, malgré leur compétence reconnue en la matière.
Et de déclarer : « Je ne vois pas pourquoi ce serait au Maire de faire le travail d’écoute et de partage attendu par les Gilets Jaunes sur des questions de fiscalité nationale, de légitimité de la majorité et de pouvoir d’achat demandé par les Gilets Jaunes depuis près de deux mois. Ce d’autant que depuis son élection, Emmanuel Macron a littéralement déconsidéré les Maires :
- baisse des dotations de l’Etat sans concertation avec toutes les associations de Maires
- transfert de compétences sans moyens supplémentaires
- refus de les rencontrer au Salon des Maires
- Absence d’écoute sur les difficultés de gestion au quotidien. »






Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Culture & Loisirs


Nîmes : temps

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        


Publicité



Suivez-nous