Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
logo-national-web
moto générique
jardin st paul
Mairie_Narbonne0090940MD
Mairie_Narbonne0111501HD
chocolat générique
Narbonne Mutuelle 2
cloître de la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur
Narbonne Mutuelle 1

Actu, Expo, Inauguration Narbonne

Publicité

Narbonne l Une page méconnue de l’histoire de la Grande Guerre dévoilée à l’occasion du centenaire de l’Armistice 2018


A l’occasion du centenaire des commémorations de l’Armistice qui mit fin à la Grande Guerre, le Maire de Narbonne, Maître Didier Mouly, a rencontré, mercredi 7 novembre, son homologue d’une petite commune des Ardennes, Château-Porcien. Celle-ci avait bénéficié d’une adoption symbolique et du soutien financier de la Ville pour aider à sa reconstruction en mars 1920.


Rencontre du Maire de Narbonne, Maître Didier Mouly avec son homologue Monsieur Didier SImon, Maire de Château-Porcien ©Ville de Narbonne
Rencontre du Maire de Narbonne, Maître Didier Mouly avec son homologue Monsieur Didier SImon, Maire de Château-Porcien ©Ville de Narbonne
Cette entrevue est l’occasion de mettre en lumière une page d’histoire méconnue, qui valorise la solidarité dont a fait preuve la Ville de Narbonne après les heures tragiques qui ont ensanglanté l’Europe. Jusqu’au 11 novembre, plusieurs temps forts sont ainsi organisés pour célébrer ce centenaire de la fin de la guerre 14-18.

Une commune occupée et dévastée
Au sortir de la Grande Guerre, la petite commune de Château-Porcien, située dans les Ardennes, est dévastée. Pendant quatre ans, elle a subi l’occupation allemande, sans interruption. Servant de base de repli pour les troupes déployées dans les tranchées de Reims, sa population (environ 1100 habitants en 1914) a été mise à contribution, particulièrement les femmes, pour effectuer les corvées : déchargement des trains, abattage d’arbres…
Le 10 octobre 1918, les combats se rapprochent. La population est évacuée. Le Maire et conseiller général de l’époque, Marcel Brabant, raconte, dans un courrier en date du 22 février 1920, retrouvé dans les archives municipales de Narbonne : « Toutes les maisons furent pillées et le mobilier entièrement détruit. Les habitants n’ont pu trouver ni meubles, ni linge, ni vêtements. 60 maisons ont été détruites, 50 par incendie en août 1914 à l’arrivée des Allemands qui ont prétendu que les habitants avaient tiré sur eux, 10 maisons ont été incendiées par les bombardements pendant la bataille qui a duré du 1er octobre 1918 au 5 novembre. Le terroir a été très éprouvé. De plus, les Allemands avaient fait des travaux importants sur l’Aisne pour inonder toute la vallée, des dégâts énormes en sont le résultat. » A la fin de la guerre, la commune ne compte alors plus que 900 habitants.

La solidarité narbonnaise
A l’instar d’autres villes du Sud, Narbonne est sollicitée, début 1920, pour adopter symboliquement Château-Porcien afin de soutenir financièrement cette commune et l’aider à sa reconstruction. Le 29 mars 1920, une délibération est votée par le conseil municipal présidé par le Maire de l’époque, Ernest Ferroul, qui approuve l’adoption symbolique de Château-Porcien et vote, en faveur de cette commune, un crédit spécial de 10 000 Francs. Un appel à la population narbonnaise est également lancé pour « grossir la somme votée ».
A l’occasion de sa rencontre avec le Maire de cette commune, Didier Simon, mercredi, Maître Didier Mouly, Maire de Narbonne, a souligné l’importance de l’événement : « A l’heure où des événements tragiques ont marqué l’Aude, il est essentiel de se tourner vers le passé pour se souvenir de ses gestes de solidarité qui ont permis à des territoires de se relever. » Les deux élus ont, à cette occasion, échangé sur cet épisode. Ils ont également présenté leurs communes respectives.

Le programme des commémorations
Cette rencontre est la première étape des commémorations du centenaire de l’Armistice. D’autres cérémonies sont organisées :
Vendredi 9 novembre : à 17h45, au monument aux Morts de toutes les guerres: cérémonie des Flammes de l’espoir, organisée par le Souvenir français, qui rend hommage aux soldats de toutes les guerres, morts pour la France.
Dimanche 11 novembre : à 9h30, cérémonie officielle de commémoration au monument aux Morts des martyrs de la Résistance et de la Déportation, puis au monument aux Morts de toutes les guerres. A cette occasion, la chorale Diapason entonnera l’hymne national. Des petits drapeaux ainsi que des bleuets du Souvenir, en papier ensemencé, seront distribués au public. Enfin, une exposition consacrée au 11 novembre 1918, préparée par les Archives municipales et la Direction de la communication, sera installée tout le weekend près du monument aux Morts.





Actualité | Culture & Loisirs


Météo à Narbonne

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            


Publicité



Suivez-nous