Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
Montpellier
nuit-des-musees- montpellier
tram_de_montpellier_01
antigone
comedie
unnamed
ipfise.002


Publicité

Montpellier l Philippe Saurel a engagé la pose de l’œuvre d’art signée de l’artiste Mona Young-Eun Kim à l’intérieur des Halles Laissac


Mardi 12 juin 2018, Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole engage la pose de l’œuvre d’art signée de l’artiste Mona Young-Eun KIM, Artiste et étudiante en 5ème année à l’ESBAMA (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier
Méditerranée Métropole) à l’intérieur des halles Laissac, en sous face du lanterneau et sur les vitrages périphériques, en présence de l’artiste et de Miles HALL, Artiste, enseignant et tuteur de ce projet à l’ESBAMA.


Crédit photo : Hugues Rubio - Ville et Métropole de Montpellier.
Crédit photo : Hugues Rubio - Ville et Métropole de Montpellier.
L’ŒUVRE D’ART INSTALLÉE AU CŒUR DES HALLES LAISSAC
Une déclinaison autour d’un fruit, le melon
L’œuvre d’art du bâtiment dont la pose débute aujourd’hui en sous face du lanterneau et sur les vitrages périphériques, a été imaginée par l’artiste Mona Young-Eun KIM, étudiante en 5ème année à l’ESBAMA (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Méditerranée Métropole).
Mona Young-Eun KIM a réalisé son œuvre à partir d’une idée simple, la déclinaison autour d’un fruit, le melon, qui propose beaucoup de variations, que ce soient au niveau de la couleur, de la matière, de la peau, de la pulpe ou celles des lignes pures et arrondies qui font référence à l’architecture et à l’histoire du bâtiment.
Le choix de ce fruit fait également écho à la chaleur, au soleil, aux marchés du sud de la France, autant de notions qui rappellent la Méditerranée.
Enfin, le fruit vient rappeler la vie commerciale des halles et faire le lien avec les 24 étals qui s’installeront à l’automne dans ce nouvel équipement.
Aujourd’hui, la pose de cette œuvre d’art débute. Une fois la pose achevée, l’oeuvre s’étendra sur le plafond du lanterneau via une toile micro-perforée tendue de 270m2 et sur les vitrages périphériques du rez-de-chaussée sur environ 450m2.

Mona Young-Eun KIM a été choisie parmi cinq projets suite à un concours ouvert aux étudiants de l’ESBAMA, à partir de la 2ème année d’études et jusqu’aux anciens élèves diplômés depuis moins de trois ans.
Ce concours a été organisé par la SA3M, mandataire de l’opération.
Miles HALL, enseignant et artiste, a été désigné par l’école pour être le porteur du projet et accompagner l’étudiant lauréat durant toutes les étapes en vue de la réalisation, in fine, de l’œuvre dans le bâtiment.
Le concours s’est déroulé en deux phases. À l’issue de la première phase du concours, cinq candidats ont été retenus afin de désigner, au final, un lauréat associé à l’enseignant/artiste.

Perspective de l’œuvre d’art qui prendra place en sous face du lanterneau. Œuvre d’art imaginée par Mona Young-Eun KIM – Crédit : Ville de Montpellier.
Perspective de l’œuvre d’art qui prendra place en sous face du lanterneau. Œuvre d’art imaginée par Mona Young-Eun KIM – Crédit : Ville de Montpellier.
Dans les coulisses de la pose de l’œuvre
Pour préparer la pose définitive de l’œuvre, plusieurs essais ont été réalisés sur des panneaux de toile tendue (d’environ 2 mètres par 2 mètres) afin d’approcher au plus près du rendu du dessin du concours et permettre l’installation d’une œuvre pérenne.
De nombreux échanges ont ainsi eu lieu entre l’artiste et les entreprises chargées de la réalisation et de la pose du plafond œuvre d’art : le groupement d’entreprises FPI (mandataire) / CARDONNET (lot n°6 Cloisons – Doublage – Faux plafonds – Menuiseries intérieures) sous-traitant à l’entreprise BARRISOL pour l’impression sur la toile.
Des visites de chantier ont également été organisées afin de confronter l’œuvre au bâtiment en cours de réalisation et pouvoir se représenter cette dernière in situ.
L’œuvre une fois installée sera rétroéclairée. Le rétroéclairage fonctionnera grâce à de multiples ampoules led disposées de manière régulière afin d’obtenir une homogénéité sur toute l’œuvre.
Cette œuvre d’art participera à la scénographie commerciale des halles et à l’animation des abords de l’équipement puisqu’on pourra l’apercevoir à travers les vitrages de la périphérie du lanterneau depuis l’espace public et les rues avoisinantes.

Perspective de l’œuvre d’art qui prendra place en sous face du lanterneau. Œuvre d’art imaginée par Mona Young-Eun KIM – Crédit : Ville de Montpellier.
Perspective de l’œuvre d’art qui prendra place en sous face du lanterneau. Œuvre d’art imaginée par Mona Young-Eun KIM – Crédit : Ville de Montpellier.
LA VILLE DE MONTPELLIER A CHOISI DE POSITIONNER L’ART AU CŒUR DU PROJET DES NOUVELLES HALLES LAISSAC
La Ville de Montpellier a choisi de donner une place importante à l’art dans ce projet. Positionner une œuvre d’art sur le plafond de ce nouvel équipement vient également faire écho au futur centre d’art, le MoCo – Montpellier Contemporain, situé non loin du site, rue de la République.
Avec cette œuvre, la Ville de Montpellier poursuit son engagement pour l’art puisqu’elle avait confié, au printemps 2016, à un collectif de jeunes artistes Montpelliérains aux parcours confirmés – Honk, Maye, Zest et Eackone portés par la galerie Montana – la réalisation de l’habillage de la palissade du chantier lors de la démolition de l’ancien parking.
 
LES HALLES LAISSAC, UN PROJET QUI CONTRIBUE À LA REDYNAMISATION DU CŒUR DE VILLE DE MONTPELLIER
Les nouvelles halles Laissac viennent s’insérer dans un maillage déjà existant de marchés en plein air et de halles en centre-ville qui sont de véritables locomotives pour le commerce de proximité, tout en assurant des débouchés pour les circuits courts des producteurs locaux.
Les 24 étals qui composeront les nouvelles halles, dont une buvette et un espace central de restauration s’ouvriront sur une place attenante qui offrira la possibilité de consommer sur place – soit à l’intérieur, soit à l’extérieur – les produits.
En fonction des conditions climatiques, la structure pourra fonctionner ouverte ou fermée, et s’adaptera à son environnement avec des étals ouvrant sur l’extérieur et sur la place. Les halles comporteront six entrées positionnées tout autour du bâtiment. Des espaces conviviaux et partagés viendront compléter l’équipement qui enrichit la dynamique engagée avec le bouclage de la ligne 4 de tramway, la rénovation de la Grand’Rue Jean Moulin, le boulevard du Jeu de Paume et la rue du Faubourg du Courreau.





Actualité | Culture & Loisirs


Montpellier cliquez ici

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


Publicité



Suivez-nous