Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
unnamed
antigone
Montpellier
nuit-des-musees- montpellier
ipfise.002
tram_de_montpellier_01
comedie


Publicité

Montpellier l « Le Rêve de la fileuse », trois collections du Musée Fabre en dialogue avec DD Dorvillier


Du 15 septembre 2018 au 13 janvier 2019, le musée Fabre accueille la chorégraphe américaine DD Dorvillier pour l’exposition au sein des collections permanentes « Le Rêve de la Fileuse », en hommage au tableau peint par Courbet en 1853. Danse, toiles du musée, ainsi qu’une vingtaine d’œuvres prêtées par le FRAC Occitanie Montpellier entreront en résonance. L’inauguration aura lieu à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine et de l’ouverture du salon du dessin contemporain Drawing Room à la Panacée - MoCo.


Gustave Courbet, La fileuse endormie© Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole - photographie Frédéric Jaulmes
Gustave Courbet, La fileuse endormie© Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole - photographie Frédéric Jaulmes
UNE MUSÉOGRAPHIE AUDACIEUSE
Avec ce nouveau parcours au fil des collections permanentes, le musée Fabre souhaite renouveler une fois de plus le regard porté par les visiteurs sur les œuvres qu’il conserve. Cet automne, un accrochage contemporain, stimulant et dynamique, laisse la part belle aux artistes. En effet, le musée collabore avec deux acteurs culturels du territoire montpelliérain qui dialoguent avec les collections permanentes du musée : DD Dorvillier, chorégraphe et artiste chercheuse associée au Master EXERCE à l’ICI - CCN Montpellier, qui est la commissaire invitée de ce projet, et le Fonds Régional d’Art Contemporain Occitanie Montpellier. Ce dernier prête au musée une vingtaine d’œuvres sélectionnées par DD Dorvillier qui ponctuent les collections depuis les salles romantiques jusqu’aux salles modernes en passant également par l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran.

LE MUSÉE, VECTEUR DE CRÉATION ARTISTIQUE
L’année dernière, à l’occasion de l’exposition L’art et la matière – Galerie de sculptures à toucher présentée au musée Fabre, l’artiste Sophie Calle s’était déjà glissée dans les collections permanentes en présentant, disséminée dans le parcours, sa série Les Aveugles (1986). Le musée de Montpellier, fondé par un artiste, témoigne ainsi de sa capacité à être en prise avec les enjeux de la création actuelle et à s’inscrire dans le dynamisme artistique qui anime aujourd’hui le territoire de la Métropole.

L’UNION DE LA DANSE ET DE L’ART CONTEMPORAIN
Les œuvres choisies pour l’exposition permettent des pérégrinations imaginaires qui transportent le visiteur au cœur de deux thématiques : l’apparition/disparition et la présence/l’absence. Elles entrent en résonance avec A catalogue of steps : dances are ghosts. A catalogue of steps est un projet de performance et d'archivage constitué par l'indexation de plus de 300 fragments chorégraphiques tirés de vidéos des œuvres de DD Dorvillier créées à la Matzoh Factory à New York entre 1990 et 2004. Une sélection de vidéos est présentée au rez-de-chaussée de l’hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran.

LES 29 ET 30 SEPTEMBRE, REPRÉSENTATION DE "A CATALOGUE OF STEPS : DANCES ARE GHOSTS"
Déambulation chorégraphique au sein du musée samedi 29 et dimanche 30 septembre de 12h30 à 17h30 (cf. détails p5). A catalogue of steps : dances are ghosts de DD Dorvillier - (création 2018) Coproduction ICI-CCN. Cette performance est comprise dans le prix d’un billet d’entrée aux collections permanentes (Plein tarif : 7€ | Tarif Pass Métropole : 6€ | Tarif réduit : 5€).





Actualité | Culture & Loisirs


Montpellier cliquez ici

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            


Publicité



Suivez-nous