Menu
trib trib
L'occitanie au quotidien | Journal d'information régionale de l'Occitanie

Recevez les infos de l'Occitanie au quotidien...Inscrivez-vous






Publicité

Galerie
Montauban en scene
Guide-Compost
expo Médiathèque Montauban
grd_mtb_horiz_Couleur
Montauban en Scènes 1
Photo Montauban -
Programmation theatre Montauban
Montauban 2
memo
Médiathèque Montauban


Publicité

Montauban - Déclaration de Brigitte Barèges suite aux restrictions d'eau


Brigitte Barèges, Maire de Montauban : « nouvelles restrictions d’eau : nous payons l’immobilisme du gouvernement sur le barrage de Sivens ! »


Montauban - Déclaration de Brigitte Barèges suite aux restrictions d'eau
« La situation hydraulique en Tarn-et-Garonne se détériore dangereusement. En dépit des orages de la semaine dernière, la pluviométrie déficitaire de l’hiver et une fin de printemps sèche n'ont pas permis une reconstitution des stocks en eau permettant d’assurer l’ensemble des usages.

De nouvelles mesures de restriction d'eau sont donc imposées par la préfecture, notamment sur le cours d’eau du Tescou. Or c’est bien un lac de 1 500 000 m3 sur la rivière le Tescou, destinée à garantir un débit objectif d’étiage de 150 l/s à l’entrée de Montauban, que visait à créer une retenue d’eau – et non un « barrage » - à Sivens, sur la commune de Lisle-sur-Tarn (Tarn). Il ne s’agissait donc pas d’alimenter en eau potable la ville de Montauban, ni d’irriguer des cultivateurs de maïs « cousus d’or » et encore moins de créer je ne sais quelle retenue hydroélectrique.

Soutenu par tous les acteurs locaux (Agence de l’Eau Adour-Garonne, Région, Départements du Tarn et Tarn-et-Garonne…), le projet avait été déclaré d'utilité publique, d'intérêt général et autorisé au titre de la loi sur l’eau par arrêtés préfectoraux et inter-préfectoraux en 2013. Puis quelques zadistes se sont mobilisés, avec une occupation des lieux et, à la suite de la mort tragique du militant écologiste Rémi Fraisse dans l’explosion d’une grenade lors d’affrontements avec les forces de l’ordre sur le chantier, en 2015 la DUP a été annulée par la justice et le projet initial abandonné.

Pourtant, pro et anti-barrage s'accordent sur la nécessité de pallier le manque d'eau dans la vallée. La survie de nombreuses petites exploitations et l’installation des jeunes agriculteurs en dépendent. Depuis, le gouvernement se complait dans l’inaction et l’expectative, renouant avec une longue histoire de résignation et d'attentisme dont les Français ne veulent plus. Aucune vision, la position de nos élites semble être gouvernée par un principe de réaction. On diligente des enquêtes, on réunit des commissions, on rédige des rapports mais, au final, rien ne bouge. Alors l’exaspération croît et la colère gronde. Il est grand temps Monsieur Hulot et consorts de vous retrousser les manches et passer à l’action. Un peu de courage et d’imagination, voilà ce qu’attendent les personnes qui vivent sur le territoire. Soyez dans l’action et dans la responsabilité… une bonne fois pour toutes.

Nos agriculteurs qui subissent encore aujourd’hui ces restrictions auront de la mémoire, notamment à l’égard de ceux qui ne tiennent pas leurs promesses… »






Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Culture & Loisirs


Montauban en temps réel

    Aucun événement à cette date.

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30


Publicité



Suivez-nous